BEAUTY

La fois où j’ai retrouvé mes cheveux avant l’été

La veille de mes vacances en Corse, ma copine (et ex collègue) Maryse, rédactrice beauté de son état, a jugé bon de me faire passer un message.

Aussi délicat qu’offrir une crème décolorante à Frida Kalho, cette vieille garce de Maryse m’a fait cadeau d’un sérum réparateur longueurs et pointes pour cheveux abimés et cassants, d’un spray disciplinant pour cheveux secs et abimés et d’une huile de nutrition intense pour cheveux sujets au dessèchement et aux frisottis. Maryse est très bien élevée mais ce qu’elle a poliment essayé de me dire, c’est que mes cheveux étaient aussi défoncés que le périnée de Kim Kardashian. Ma foi, ayant un sens de l’autocritique assez aiguisé, j’ai sagement ramené mes potions à la maison sans broncher et ai testé la marchandise le soir-même.

Et bien, vous savez quoi ? Le lendemain matin, je me suis réveillée avec une chevelure de sirène. Quelque chose à mi-chemin entre la fibre capillaire de Charlotte Le Bon et celle de Dalida dans les années 70.

Alors si vous n’avez pas la chance d’avoir une copine bienveillante comme la mienne, je vous invite vivement à acheter tout ça* (et en particulier l’huile Shu Uemura) pour remettre votre paillasse en forme. La mienne s’en porte rudement mieux.

*tout en précisant que cet article n’est en aucun cas sponsorisé : ce sont bel et bien mes pointes fourchues qui vous parlent.

Huile Essence Absolue, Shu Uemura, 69 euros

Sérum Phytokeratine, Phyto, 16 euros

Spray Uniq One Coconut, Revlon, 14,40 euros

Commentaire

Laisser un commentaire