• © Félicia Sisco
  • © Félicia Sisco
  • © Félicia Sisco

Casanera (made in Maquis)

Ayant déjà tenu une rubrique beauté je ne tiens pas vraiment à ce que cela s’ébruite mais je dois avouer que je ne suis pas vraiment calée en la matière. Je reste généralement fidèle à mes basiques, m’autorisant quelques fantaisies notamment au niveau des mascaras que je prends un malin plaisir à collectionner. Mon métier aidant, je suis constamment amenée à découvrir de nouvelles choses et m’enthousiasme d’ailleurs assez facilement quand je fais la découverte d’un nouveau produit qui me plait mais si cela ne tenait qu’à moi, je garderais les même produits ad vitam eternam. Et puis ce qu’il faut également savoir, c’est que j’achète souvent en fonction du packaging, ce qui, vous vous en doutez, m’a souvent valu de mauvaises surprises. Un peu comme avec les mecs, en somme.

Mais parfois – de plus en plus, même – le contenu s’avère être à la hauteur du contenant* comme le prouvent si bien les produits Casanera. Car au cas où certains l’ignoreraient, il n’y a pas que les figatelli qui poussent chez nous, y a aussi toutes les plantes du maquis comme la myrthe, la menthe sauvage ou l’Immortelle, que Casanera utilise pour faire ses cosmétiques 100% bio. J’avoue avoir testé la moitié de la boutique mais rien n’égale pour moi la gamme à l’Immortelle et en particulier l’huile sèche pour le corps (celle au flacon trop beau). L’Immortelle, pour ceux et celles qui l’ignoreraient, est une petit fleur jaune qui pousse en Corse et qui a des vertus assez exceptionnelles pour la peau (je suis d’ailleurs intimement persuadée que la Fleur au Pétales d’Or de Raiponce a poussé chez nous). Elle s’utilise pour tous les bobos de la peau : coups de soleil (j’en connais un rayon là-dessus), sécheresse, bleus, vieillissement, cicatrices… Si vous écoutez ma copine Prisca, elle guérirait même la peste avec.

Ils ont depuis peu un corner au Bon Marché, à Paris, et ont également un eshop sur leur site mais forcément, je vous recommande de loin les boutiques insulaires où je préfère personnellement aller me fournir.

 

Vous m’en direz des nouvelles !

 

xx

 

A-

 

* Tout le monde a bien compris qu’il est ici de nouveau question de cosmétiques et non la gente masculine, n’est-ce pas ?
Commentaire

Laisser un commentaire