Kelly

Un jean doit-il nécessairement faire un beau cul ?

Alors que ma copine Livia s’obstine à l’idée de trouver un 501 qui ne lui fait pas une silhouette de prof de techno à la retraite, j’en suis naturellement venue à évaluer l’importance du cul en matière de jean.

Comme mes amies le savent, je suis plutôt novice en matière de jean : j’en possède trois (dont un modèle qui n’irait qu’à une gymnaste de 14 ans) que je ne porte que le dimanche pour aller au cinéma ou pour aller travailler lorsque ma machine à laver fait grève. Pas parce que je ne les aime pas, bien au contraire, j’adore les jeans, j’en essaie d’ailleurs en moyenne 12 par saison, j’estime simplement que la circonférence de mes cuisses ne me permet pas encore de me sentir à l’aise dedans. Cependant, si il y a bien une chose que je sais, c’est qu’un jean qui ne te fait pas un beau cul a autant d’intérêt qu’un col roulé dans la garde robe de Rihanna. Sauf que. Comme je vous le disais plus haut avec le 501 de Livia, les plus beaux jeans ne font malheureusement pas les plus beaux culs et si, comme moi, vous avec gardé en mémoire les audacieux combos de Kelly Taylor de Beverly Hills dans les années 90, vous n’avez pas pu passer à côté de l’abominable spectacle qui se déroulait juste en dessous de sa ceinture en skaï lorsqu’elle arborait une pièce de sa nombreuse collection de denim.

C’est à se demander comment, Diable, Kelly se débrouillait pour rester la fille la plus cool du bahut avec son derrière qui aurait probablement brûlé la rétine de Brandon en moins de temps qu’il ne faut pour sécher un milk shake chez Peach Pit si il avait connu le lycée dans les années 2000. Alors  je me demande : un bon modèle est-il nécessairement un modèle qui fait retourner tous les mecs du bus quand on passe dans le couloir ? Et si le jean parfait fait un boule pourri, doit-on quand même l’acheter quitte à le porter constamment avec des t-shirts longs comme une bibliothécaire à forte surcharge pondérale ?

En attendant de trouver solutions à mes tourments, je me contente de soutenir Livia dans sa quête en ne manquant pas de jeter un coup d’oeil à son verso de derrière le rideau de la cabine d’essayage (et je ne manquerai d’ailleurs pas de vous rapporter le bilan).

Vous en pensez quoi, vous ?

A-

Laisser un commentaire